· 

Balade autour de Labège (CL204)


1 >> Le village de Labège commence à prendre forme autour de l'église dès la fin de la Renaissance. Au XVIème siècle, grande époque du Pastel, Labège comptait deux moulins pastelliers qui ont malheureusement disparu.
A partir des années 1960, la commune prend de l'ampleur avec la création de Labège Innopole rebaptisé Enova. Située sur le territoire de la communauté de communes du Sicoval, cette vaste zone commerciale accueille des entreprises. La zone résidentielle de Labège a quant à elle vu sa population augmenter régulièrement mais raisonnablement depuis les années 70.


Paradis du pêcheur, le lac de Labège est à la fois très proche de la grande ville, verdoyant et reposant. Avec ses 6 hectares de superficie, il est réputé pour sa population de carpes. C'est aussi un lieu de promenade apprécié de toute la famille. Le Sicoval travaille depuis plus de 20 ans à l'aménagement, l'entretien et la promotion d'un vaste réseau de promenade et de randonnée. Près de 340 kms ont été aménagés, balisés et équipés d'une signalétique directionnelle sur le territoire, permettant aux usagers de s'orienter et de pratiquer librement leurs activités de pleine nature.

2 >> Le phare aéronautique de Baziège
Construit vers 1925, le phare de Baziège est l'un des derniers témoins des balises lumineuses qui permirent les débuts du vol de nuit. Il fut particulièrement utilisé par la ligne aéropostale qui acheminait le courrier de Toulouse-Montaudran vers l'Amérique du Sud. Il constituait à ce titre le premier jalon de cette route rejoignant la côte méditerranéenne jusqu'à Gibraltar, puis la côte ouest de l'Afrique jusqu'à Dakar avant la traversée de l'Atlantique Sud vers le Brésil. Le pylône de 10 m de hauteur est surmonté d'une nacelle et d'un support métallique cônique pour des tubes au néon de couleur rouge-orangé (la plus visible dans la brume). L'allumage intermittent des tubes permettait d'identifier le lieu en code Morse. Ainsi les pilotes pouvaient de nuit identifier le passage au-dessus du phare en décodant la lettre G (trait trait point). Le phare était mis en œuvre, à la demande des pilotes avant leur départ, par un préposé désigné dans le village. À Baziège, c'est le meunier du moulin à vent voisin, qui était chargé de l'allumage. Ce phare a vu passer tous les pionniers de l'Aéropostale chargés, au prix quelquefois de leur vie, de servir cette ligne prestigieuse des débuts de l'aviation commerciale.


Pour s'y rendre : venant de Villefranche de Lgs, prendre à droite le chemin de Montesserre.

Syndicat d'Initiative de Villefranche de Lauragais
Square du Général de Gaulle 31290 Villefranche de Lauragais
Tél. 05 61 27 20 94

 

Syndicat d'Initiative d'Avignonet Lauragais
Place de la République 31290 Avignonet-Lauragais
Tél. 05 61 81 63 67



À propos de l'auteur

Lucien Ariès

PUBLICATION

Couleur Lauragais n°204